Aller au contenu principal Aide Panneau de contrôle

RANA

Echange - Solidarité - Fraternité

Accueil «   Catégories «   Partenaires «  

Donateurs privés

La liste des articles et projets en relation avec notre partenaire

*
Comment nous aider? Voici différents moyens pour nous aider :
Ecole de Baou Construction de l'école de Baou
Ecole de Karakara Soutien à l'école de Karakara à Zinder
Jeunes Solidaires Contre le Désert Actions de plantations d'arbres
Conserverie artisanale Création à Zinder de la première conserverie artisanale du Niger
Ecole de Charé Zamna à Zinder Construction d'une école à Charé Zamna à Zinder
Ecole de la seconde chance pour permettre à des jeunes en grande difficulté scolaire et financière, ne pouvant aller dans le privé, de se représenter aux examens d'entrée en 6ème et au BEPC
Micro crédits avec les femmes du groupement Hasken Rana

SujetContenu
100 % de réussite à l'examen

Mis à jour le 24 juillet 2011

Projet Ecole Education Résultat Analphabètes Information Activité 2éme Chance
*****

100 % de réussite à l'examen pour les 30 élèves de l'école de la seconde chance gérée par Hasken Rana.
A la rentrée prochaine les 30 élèves réintégreront donc le cursus scolaire classique en classe de 6ème.

Pour mémoire :
-    La 1er année 2009-2010, nous avions 13 élèves, 9 garçons et 4 filles, et 100% de réussite au concours.
-    Et cette 2ème année 2010-2011, nous avions 30 élèves, 15 garçons et 15 filles, avec aussi 100% de réussite au concours.

Voir les articles : Ecole de la seconde chance

* Ajouter un commentaire
Suivi de l'école de Charé Zamna à Zinder fin 2010

Mis à jour le 5 décembre 2010

Charé Zamna Ecole Education Projet Evires
*****

Contexte : Fin 2008, nous avions construit une classe avec le soutien de notre antenne d'Auch et de Solidarité Laïque dans le quartier de Charé Zamna de Zinder dans laquelle les enfants avaient pu faire la rentrée scolaire de septembre 2008. En 2009, l'aménagement intérieur de la classe avait été terminé et l'ensemble inauguré le 14 juillet 2009. Depuis la réalisation de notre classe en dur au sein de cette école d'autres ONG s'étaient investies dans cette même école en difficulté et ainsi d'autres classes avaient pu voir le jour. Malheureusement nous avions constaté en février 2010 que ces classes existantes pour certaines depuis juillet 2009, étaient toujours inoccupées, faute d'inauguration officielle, contraignant les élèves à toujours étudier à même le sol, à peine abrités, alors que les bâtiments existent à côté d'eux, vides et fermés.

Suite : En juillet 2010 la situation était toujours identique. A la rentrée scolaire d'octobre 2010, les membres d'Hasken Rana nous ont informés que l'inauguration officielle est pour le moment toujours attendue.

Par ailleurs, le directeur de l'école a adressé une nouvelle demande aux responsables d'Hasken Rana (visée par l'Inspection d'académie de Zinder) pour la construction d'un mur de clôture autour de l'ensemble scolaire. Ce mur permettrait une meilleure sécurisation des élèves et protègerait également la cour de l'école de la montée des eaux  de la mare tout proche lors de la période des pluies (août, septembre, octobre).
A ce jour, nous ne pouvons malheureusement pas encore répondre favorablement à cette sollicitation par manque de financements.

Seule la classe de CM2 qui a intégré le bâtiment réalisé par Hasken Rana dispose d'un bâtiment en dur, de tableaux, de tables, chaises et bancs et d'une armoire.



Photo de la classe de CPPhoto de la classe de CP Classe existante en juillet 2009 et toujours non occupée, classe actuelle sous paillote, classe CM2 counstruite par Hasken Rana ouverteClasse existante en juillet 2009 et toujours non occupée, classe actuelle sous paillote, classe CM2 counstruite par Hasken Rana ouverte Classe de CM2 (Hasken Rana)Classe de CM2 (Hasken Rana) Classe de CM2 (Hasken Rana)Classe de CM2 (Hasken Rana) Lettre du directeur de l'école adressé à Rana pour une nouvelle demandeLettre du directeur de l'école adressé à Rana pour une nouvelle demande Vue de la mare de Kagna (en hivernage la mare s'etend jusqu'à la cour de l'ecoleVue de la mare de Kagna (en hivernage la mare s'etend jusqu'à la cour de l'ecole

 

* Ajouter un commentaire
Banques céréalières Fin 2010

Mis à jour le 4 décembre 2010

Banque Céréaliéres Economique Projet Ressource
*****

Contexte : Les trois banques céréalières mises en place par Rana en 2007 afin de renforcer la sécurité alimentaire dans les villages autour de Zinder ont très bien fonctionné depuis. En juillet 2009 nous avions identifié avec les autorités locales deux nouveaux villages, que nous avions rencontrés pour l’implantation de deux nouvelles banques céréalières. Celles-ci ont été approvisionnées lors de la mission de février pour les villages de Keltafadek et Dorohi (commune 3). Par ailleurs, nous avions été sollicités par la commune V (seule commune de Zinder avec laquelle nous n'avons pas encore réalisé de banques céréalières) pour une création sur leur territoire.

Suite :
Le Niger a traversé de février à août 2010 une grave crise alimentaire dont les médias se sont faits écho. De 4 à 7 millions de personnes ont été touchées au Niger et une importante part du cheptel est mort mettant en difficulté les apports alimentaires.



BC1.png

Pour plus de précisions se reporter aux deux articles rédigés sur notre site Internet en juillet, sur les prix et l'état du bétail (Marché aux bestiaux de ZINDER (La crise alimentaire vue de ZINDER))

Dans ce contexte, les banques céréalières implantées par Rana et Hasken Rana ont prouvé toute leur pertinence.
Pour poursuivre notre action dans ce domaine, nous avons donc contacté le nouveau maire de la commune 5 et nous nous sommes rendus à Baban Tapki pour rencontrer les autorités locales. Le projet de banque céréalière se précise donc et devrait être installée d'ici la fin de l'année dans un village à proximité de Baban Tapki.

D'autre part à la demande du maire de la commune 3, nous sommes allés à Bani Agama, village excentré et privé de tout, pour l'organisation et l'installation d'une nouvelle banque céréalière. Ceci à la grande satisfaction des habitants.

Début 2011, nous aurons donc 7 banques céréalières en activité réparties sur les 5 communes de Zinder.



Rencontre avec le maire de la commune 5Rencontre avec le maire de la commune 5 Rencontre avec les habitants de Bani AgamaRencontre avec les habitants de Bani Agama Emplacement de la prochaine banque céréalière de Bani AgamaEmplacement de la prochaine banque céréalière de Bani Agama
* Ajouter un commentaire
Conserverie artisanale. Fin 2010

Mis à jour le 4 décembre 2010

Conserverie Projet Economique Activité
*****

Contexte :
Rana et ses partenaires ont lancé la construction de la première conserverie artisanale du Niger en août 2006. Celle-ci a été opérationnelle à partir de fin 2008 avec ses premières productions de sauce tomates locale. Elle a été inaugurée en juillet 2009.

Suivi en février et juillet 2010 : Les femmes d'Hasken Rana ont testé d'autres conserves que celles de sauce tomates : sauce oseille, confiture de mangues, mangues en morceaux, … qu'elles vendent dans leur petite boutique attenante à la conserverie, (bâtiment qui donne sur la rue).

Comme il est possible de le remarquer sur les photos de février, il nous reste toujours à avancer sur l'étiquetage des bocaux et aussi sur leur diffusion qui est toujours pour le moment limité à la production pour les femmes du groupement Hasken Rana. Nous n'avons pas avancé depuis sur ce sujet, faute de temps bénévole en France et/ou de financements sur ce projet pour salarier une personne au Niger.



Sauce tomatesSauce tomates Sauce oseilleSauce oseille Mangues en morceauxMangues en morceaux
* Ajouter un commentaire
Correspondance entre l'école maternelle d'Evires en Haute Savoie et la classe de CP de Charé Zamna IV. Fin 2010

Mis à jour le 4 décembre 2010

Charé Zamna Ecole Education Projet Evires
*****

Contexte : Suite à l'initiative des enseignantes de l'école maternelle d'Evires en Haute Savoie qui ont mis en place tout un programme de sensibilisation et découverte du continent africain avec leurs classes, une correspondance a été initiée avec la classe de CP de l'école de Charé Zamna à Zinder.
9 février 2010, vidéoconférence entre les membres de Rana à Limoges et les trois classes de l'école maternelle d'Evires.
4 mars 2010, remise à Zinder  du courrier et colis d'Evires pour l'école de Charé Zamna.
5 mars 2010, courrier de réponse de Charé Zamna.
12 mars 2010, intervention de Rana à l'école d'Evires, remise du courrier de l'école de Charé Zamna, projection de photos et goûter nigérien.

Suite :
Mai 2010, nouveau courrier d'Evire pour Charé Zamna
Octobre 2010, courrier de Charé Zamna pour Evires, les élèves ont changé de classe, mais la correspondance et l'échange continuent entre les deux écoles créant des ponts entre les deux cultures.



Le colis a été remis sur place le jeudi 4 mars. Le colis a été remis sur place le jeudi 4 mars. Sylvie à l'école maternelle d'Evires pour remettre le courrier et le petit colis de leurs correspondants du Niger et présenter des photos du voyage.Sylvie à l'école maternelle d'Evires pour remettre le courrier et le petit colis de leurs correspondants du Niger et présenter des photos du voyage. Goûter avec gâteaux en provenance directe du Niger et de bissapGoûter avec gâteaux en provenance directe du Niger et de bissap A Evires, le courrier et le petit colis de leurs correspondants du Niger exposé dans l'entré pour partager l'information avec les parentsA Evires, le courrier et le petit colis de leurs correspondants du Niger exposé dans l'entré pour partager l'information avec les parents
* Ajouter un commentaire
École de la 2ème chance. Fin 2010

Mis à jour le 4 décembre 2010

Projet Ecole Education Résultat Analphabètes Information Activité 2éme Chance
*****

Contexte :
Suite à la demande de notre association jumelle Hasken Rana, nous avons construit à côté de la conserverie une école « de la deuxième chance » pour permettre à des jeunes en grande difficulté scolaire et financière, ne pouvant aller dans le privé et ayant été rejetés du public après deux échecs au certificat de fin d’étude du premier degré, obligatoire au Niger, pour passer du CM2 à la 6ème, de se représenter aux examens d'entrée en 6ème et de réintégrer le système scolaire.

Le gros œuvre a été terminé en septembre 2009 et l'aménagement intérieur en octobre 2009 permettant ainsi à une trentaine d'élèves de faire la rentrée en CM2 pour la préparation de l'examen de passage en 6ème. Cette école de la seconde chance est entièrement financée par Rana et Hasken Rana, dont le salaire de l'enseignant, ce qui nous demande une mobilisation de fonds en continu sur ce projet.


Classe de la seconde chanceClasse de la seconde chance

Rappel du point d’étape de février 2010 : Notre association Hasken Rana a été confrontée à un problème que nous n'avions pas imaginé. Une trentaine d'enfants qui avaient raté leur examen ont été orientés en octobre vers l'école de la seconde chance. Mais après quelques tests, il s'est avéré que beaucoup d'entre eux ne savaient même pas reconnaître les voyelles, alors qu'ils avaient pourtant suivi un parcours classique jusqu'au CM2. L'objectif de l'école était de réinsérer des enfants de CM2 dans le système scolaire normal, avec une réussite en fin d'année à l'examen de passage en 6ème, mais l'objectif n'était pas une alphabétisation et remise à niveau qui nécessiterait alors plusieurs années. Le choix a donc été fait de sélectionner uniquement les enfants qui savaient au moins lire. Au final, entre octobre et novembre 2009, c'est plus d'une cinquantaine d'enfants qui sont venus à l'école de la seconde chance pour passer le test, mais seulement 15 enfants ont pu être retenus. A la fin de novembre 2009 le recrutement a été suspendu car après il devenait difficile de réintégrer le groupe et le programme en cours. Cette classe qui pouvait pourtant accueillir une trentaine d'élèves, n'a pu en recevoir que la moitié. Le niveau des enfants étant en fait beaucoup plus faible que Hasken Rana et nous mêmes ne l'imaginions. Deux élèves ont ensuite abandonné en cours de route. Il restait donc 13 élèves qui préparaient l'examen de fin d'année.



plusieurs parents d'élèves sont venus spontanément remercier les membres de Rana présents à ZinderPlusieurs parents d'élèves sont venus spontanément remercier les membres de Rana présents à Zinder


Suite : en juin, les 13 élèves (9 garçons et 4 filles) de l'école de la seconde chance ont tous réussi leur concours, en octobre ils ont ainsi pu à nouveau réintégrer le système scolaire public en classe de 6ème.
Lors de la mission de juillet, plusieurs parents d'élèves sont venus spontanément remercier les membres de Rana présents à Zinder.

 


Hasken Rana et Rana sont très fiers de ce résultat qui a permis à 13 enfants qui avaient commencé la mendicité et les petits vols dans la rue de se réinsérer dans le système scolaire public, leur offrant des perspectives nouvelles.

En juillet, l'enseignant en poste, a profité de la présence des membres de Rana pour solliciter une augmentation de salaire non justifiée (l'enseignant étant rémunéré sur la base réglementaire de l'Etat nigérien). Les deux associations d'un commun accord ont donc décidé de changer d'enseignant pour la nouvelle année scolaire.

En octobre, les membres d'Hasken Rana ont donc organisé la rentrée scolaire avec un nouvel enseignant.
Une centaine d'enfants exclus du système scolaire et issus de familles défavorisées ont passé les tests d'entrée à l'école pour sélectionner ceux en capacité de suivre l'année. Trente élèves ont été retenus pour faire la rentrée 2010, 15 garçons et 15 filles, ce qui respecte ainsi la parité.

* Ajouter un commentaire
Micro Crédits. Fin 2010

Mis à jour le 4 décembre 2010

Adultes Economique Micro Crédit Projet
*****

En juillet, une nouvelle attribution de micro-crédits a été réalisée. Les adhérentes d'Hasken Rana ont été réunies durant 2 jours et ont présenté leurs projets aux responsables de nos associations.
64 prêts ont été consentis pour un montant de 2 820 000 FCFA soit 4 299 € : 63 prêts individuels et 1 prêt collectif auprès des villageois de Maïto Marka (déjà réalisé en 2009).

Comme chaque année, ces micro-crédits sont très attendus, très demandés. Ils apportent énormément aux femmes qui en bénéficient et à leur famille et font toujours l'objet de remboursements réguliers et complets.



Micro-credits.png
* Ajouter un commentaire
Faite gratuitement des dons à l'association RANA en surfant sur internet

Mis à jour le 15 octobre 2010

Actualité Nouvelles Information don Dernière minute
*****

En utilisant les liens suivants vous permettez de collecter des dons pour l'association RANA.

Suivez ce lien pour faire un don à RANA en faisant vos recherches sur Internet.

Suivez ce lien pour faire un don à RANA en faisant vos achats sur Internet.

Rien de plus simple, en effet à chacune de vos recherches et à chacun de vos achats sur Internet, vous générez des dons qui seront ensuite reversés à l’association.

Vous retrouverez sur Doneo les plus grands marchands online (Fnac, Expedia, Amazon, La Redoute…) chez lesquels vous pourrez faire des achats sans payer plus cher et ainsi aider RANA

Sur la page « Donner en cherchant », vous pouvez faire des dons en faisant des recherches, tout en bénéficiant de la qualité du moteur de recherche Google !

Un moyen pratique de faire entrer la solidarité dans la vie quotidienne. Mettez le lien de la page de recherche comme votre page principale et passer par la page des achats quand vous avez l'intention d'acheter quelque chose sur le net (ce sera le même prix pour vous et un petit pourcentage de la somme sera reversé à Rana).

 

Marquez ces pages dans vos "marque-pages" et la page de recherche comme votre page par defaut.

(NB: En bas des pages de DONEO vous pouvez voir la somme total collecté pour Rana par les différents utilisateurs du service)

* Ajouter un commentaire
Bilan de la 1° année de l'école de la seconde chance

Mis à jour le 24 septembre 2010

Projet Ecole Education Résultat Analphabètes Information Activité 2éme Chance
***** Le bilan de la première année de l'école de la seconde chance est de 100% de réussite.

Les associations Hasken Rana et Rana sont très fières de vous annoncer que les 13 élèves de la première promotion de mise en route de l'école de la seconde chance ont tous obtenus leur concours de fin d'année.


Pour plus d'information sur cette école de la seconde chance gérée entièrement par Hasken Rana à Zinder, la raison de sa mise en place, ses objectifs et son fonctionnement, voir nos articles précédents sur le sujet (École de la 2ème chance: Février 2010 et Construction d'une école de la 2ème chance).


Classe de la seconde chanceClasse de la seconde chance

Les 13 élèves issus de familles en difficulté financière, avaient été exclus du système scolaire nigérien pour raison d'échec scolaire. A la prochaine rentrée scolaire, le lundi 4 octobre au Niger, ils vont tous intégrer une classe de 6ème au collège et être ainsi réinsérés dans le cursus scolaire public nigérien.

L'association Hasken Rana riche de ce résultat prépare donc la nouvelle rentrée pour l'école de la seconde chance, en partenariat avec l'inspection d'académie. Le nouvel enseignant embauché accueille actuellement les familles potentiellement intéressées. Notre objectif est bien sûr de pouvoir accueillir plus de monde cette année. Rappelons que l'année dernière nous avions été confrontés à un niveau beaucoup trop faible des élèves de CM2 et nous avions été obligés de faire une sélection, la majorité des enfants venus se présenter ne sachant même pas déchiffrer les lettres de l'alphabet.

 

* Ajouter un commentaire
École de la 2ème chance: Février 2010

Mis à jour le 24 septembre 2010

Education 2éme Chance Ecole Analphabètes Projet
*****

Contexte :
Suite à la demande de notre association jumelle Hasken Rana, nous avons construit à côté de la conserverie une école « de la deuxième chance » pour permettre à des jeunes en grande difficulté scolaire et financière, ne pouvant aller dans le privé et ayant été rejetés du public après deux échecs au certificat de fin d’étude du premier degré, obligatoire au Niger, pour passer du CM2 à la 6ème, de se représenter aux examens d'entrée en 6ème et de réintégrer le système scolaire.
Le gros œuvre a été terminé en septembre et l'aménagement intérieur en octobre permettant ainsi à une trentaine d'élèves de faire la rentrée en CM2 pour la préparation de l'examen de passage en 6ème. Cette école de la seconde chance est entièrement financée par Rana et Hasken Rana, dont le salaire de l'enseignant, ce qui nous demande une mobilisation de fonds en continu sur ce projet.

Point d’étape février 2010 : Notre association Hasken Rana a été confrontée à un problème que nous n'avions pas imaginé. Une trentaine d'enfants qui avaient raté leur examen ont été orientés en octobre vers l'école de la seconde chance. Mais après quelques tests, il s'est avéré que beaucoup d'entre eux ne savaient même pas reconnaître les voyelles, alors qu'ils avaient pourtant suivi un parcours classique jusqu'au CM2. L'objectif de l'école était de réinsérer des enfants de CM2 dans le système scolaire normal, avec une réussite en fin d'année à l'examen de passage en 6ème, mais l'objectif n'était pas une alphabétisation et remise à niveau qui nécessiterait alors plusieurs années. Le choix a donc été fait de sélectionner uniquement les enfants qui savaient au moins lire. Au final, entre octobre et novembre 2009, c'est plus d'une cinquantaine d'enfants qui sont venus à l'école de la seconde chance pour passer le test, mais seulement 15 enfants ont pu être retenus. A la fin de novembre le recrutement a été suspendu car après il devenait difficile de réintégrer le groupe et le programme en cours. Cette classe qui pouvait pourtant accueillir une trentaine d'élèves, n'a pu en accueillir que la moitié. Le niveau des enfants étant en fait beaucoup plus faible que Hasken Rana et nous mêmes ne l'imaginions. Deux élèves ont depuis abandonné en cours de route. Il reste donc 13 élèves qui préparent l'examen de fin d'année.

Objectif : nous verrons en juin les résultats à l'examen puis dresserons le bilan de cette expérience avec les membres d'Hasken Rana pour voir quelles seront les suites les plus pertinentes à donner à cette opération. D'ores et déjà il semblerait que l'école de la seconde chance soit de plus en plus connue sur Zinder et le prochain recrutement pourrait être ainsi facilité.



Enseignant de la classeEnseignant de la classe Classe de la seconde chanceClasse de la seconde chance
* Ajouter un commentaire
Marché aux bestiaux de ZINDER (La crise alimentaire vue de ZINDER)

Mis à jour le 21 août 2010

Urgence Actualité Environnement Ressource Alimentaire don Dernière minute Crise Alimentaire
***** Nous nous sommes rendus jeudi 22 Juillet au marché de Zinder pour constater l’état des animaux qui arrivent de la brousse. La sécheresse a en effet durement marqué les troupeaux et les éleveurs cherchent à vendre des bêtes épuisées dans un état de maigreur et de faiblesse extrêmes.

Ce sont surtout les bovins qui ont été touchés par la rareté des patûrages . Certaines vaches sont tellement épuisées qu’elles sont incapables de se lever. Elles sont alors égorgées sur place. Il s’agit de quelque chose de tout-à-fait exceptionnel car il existe à Zinder un abbatoir dans  lequel il est obligatoire de conduire les animaux avant de les égorger sous contrôle vétérinaire.



Untitled1.jpg

 

Bêtes égorgées dés leur arrivée au marché. On espère pouvoir encore les vendre ainsi.



Untitled2.jpg

 

Elles sont ensuite chargées sur des camions qui les transportent au Nigéria voisin. On peut imaginer la qualité de la viande. Ce jour là la température (quoique plutôt clémente) avoisinait les 35 degrés.



Untitled3.jpg

 

D’autres bêtes ne trouvent pas preneurs et sont jetées un peu à l’écart.



Untitled4.jpg

 

Quand nous pénétrons dans le périmètre du marché nous découvrons de nombreuse bêtes efflanquées, titubantes.



Untitled5.jpg

 

Malgré tout les prix remontent légèrement, à cause de la rareté du bétail et parce que l'herbe commence à pousser.



Untitled6.jpg

 

Ainsi  les jeunes animaux que l’on voit au centre de la photo précédente sont proposés au prix de 70 euros, sachant que le salaire d’un instituteur est de 95 euros par mois, on peut se rendre compte encore une fois de la cherté de tout ce qui touche à l’alimentation.



Untitled7.jpg

 

Pour compléter ce tableau plutôt sombre et pour comprendre pourquoi les troupeaux sont si maigres, ces petites bottes de foin sont proposées à la vente aux alentours d’un euro pièce. Une de nos bonnes vaches limousines n’en ferait pourtant qu’une bouchée. En temps  ordinaire le même type de fourrage est vendu autour de 5 centimes d’euro.
Enfin, chacun ici espère que demain sera meilleur qu’aujourd’hui. La pluie se fait assez régulière, d’abord limitée à quelques averses de courte durée, pour la première fois, cette nuit, elle a été abondante apportant avec elle un peu d’espoir…

Pierre & Angèle

 

* Ajouter un commentaire
La crise alimentaire vue de ZINDER (République du Niger)

Mis à jour le 24 juillet 2010

Urgence Actualité Environnement Ressource Alimentaire don Dernière minute Crise Alimentaire
***** Deux membres de l'association RANA sont partis le 13 juillet 2010 au Niger : Pierre et Angèle. Voici leurs premières impressions sur la situation alimentaire.

Loin des analyses, qui bien sûr, sont nécessaires, loin des propositions de solutions qui sont de toutes façons, insuffisantes, voire inopérantes, illusoires, inapplicables ou le plus souvent détournées, nous chercherons à décrire certains aspects  de ce que l'on nomme maintenant une : « crise alimentaire ».

Celle qui frappe aujourd'hui un grand nombre de nigériens est particulièrement dure et cruelle. Elle résulte comme toujours d'un certain nombre de déficits : pluviométrie en baisse, terres arables qui s'appauvrissent ou qui disparaissent de par l'avancée du désert, récolte insuffisante, agriculteurs non formés, totalement sous équipés, etc. Ces pénuries  font grimper les prix de façon vertigineuse et la nourriture devient inaccessible pour une grande partie de la population.  Toutefois, il est bien difficile de chiffrer exactement les manques concernant les denrées de base. Ce que l'on sait, c'est qu'il n'y a pas de corrélation entre le pourcentage du déficit de nourriture et les prix pratiqués. Par exemple, une récolte déficitaire de 15% peut faire grimper les prix de 50%.

Imaginez ce que peut être le supplice de ces pères ou mères de famille qui ont la faim au ventre du matin au soir, ainsi que tous leurs enfants, et qui voient des épiceries remplies de produits inatteignables.

Très concrètement voici un aperçu des prix constatés en juillet à Zinder avec en regard les prix habituellement pratiqués (convertis en euros pour plus de lisibilité)

Prix habituels Prix actuels (07/10) Inflation
Une mesure de mil (pour 4-5 personnes/un repas) 0,60 euro 1 euro 60%
Un litre d’huile d’arachide 1,10 euros 2 euros 80%
Un sac de riz (basse qualité) de 25kg 16 euros 19,80 euros 24%
Un kg de bœuf 3 euros 3,80 euros 27%
Un gigot de mouton 7,60 euros 11,40 euros 53%
Un poulet (petit) 2,20 euros 3,80 euros 71%

 

Par rapport à ce que nous avions noté précédemment (depuis le mois d'Avril), nous constatons que le prix du mil s'est stabilisé et que, dans les denrées de base, seules les pâtes alimentaires ont conservé leurs prix de base. Il faut aussi rapporter ses prix au revenu par habitant qui est de moins de 1 dollar par jour.

Il est utile également de noter que l'inflation galopante sur les denrées n'est pas due à un effondrement de la monnaie, le franc CFA est en effet aligné sur l'euro de façon mécanique(1).

Pour le reste, la situation semble empirer, en effet de nombreux témoignages directs font état de troupeaux très affaiblis ou décimés par la sécheresse et donc le manque de pâturages. Un berger que nous connaissons depuis des années nous a dit que l'an dernier son troupeau comptait 1600 têtes, aujourd'hui, il n'en a plus que 1100.(2). Cette même personne nous a affirmé qu'on a égorgé au marché du bétail  à Zinder 40 bêtes tellement faibles qu'elles étaient incapables de se lever pour monter sur un camion. C'est  une fois mortes qu'elles ont été transportées vers le Nigéria. On imagine la qualité de cette viande et le peu d'argent que les éleveurs peuvent en tirer.

D'autre part, et il semble que cela soit la première fois que cela arrive depuis plus de 60 ans, des chameaux sont morts de faim. Quand on sait que ces bêtes sont capables de jeûner durant un mois on comprend mieux la gravité de la situation.

Enfin, comme toujours dans ce genre de situation, les enfants sont les premières victimes de cette crise, affaiblis par une nourriture rare et carencée, ils sont atteints de diverses  pathologies qui les emportent  souvent.

Nous allons dans les jours qui viennent essayer de compléter, de préciser nos informations. Malheureusement, nous avons peur que le pire se confirme, la famine, la crise alimentaire, peu importe le nom que l'on donne à cette abomination, fait son œuvre silencieuse de souffrance et de mort...


(1) Un euro = 655,957 francs CFA (ce qui correspond aux « anciens francs »)

(2) Les bêtes n'appartiennent pas au berger, elles lui sont confiées par de très nombreux petits éleveurs

Voir l'article précédent : La crise alimentaire 2010 au Niger.

* Ajouter un commentaire
La crise alimentaire 2010 au Niger.

Mis à jour le 14 juin 2010

Urgence Actualité Environnement Ressource Alimentaire don Dernière minute Crise Alimentaire
***** Appel exceptionnel aux dons, en effet en 2010, les mêmes causes insuffisamment traitées reproduisent les mêmes effets qu'en 2005. Exemple la mesure de mil: décembre 2009 = 350 francs CFA (0.53€), février 2010 = 500 francs CFA (0.76€), mai 2010 = 750 francs CFA (1.14€) et nous sommes très loin de la future récolte qui aura lieu à l'automne. Suivez ce lien pour lire l'article complet


En 2005 déjà, l'association RANA avait du intervenir et alerter l'opinion publique au sujet d'une grave famine au Niger. Malheureusement, à cette époque, notre cri d'alarme qui venait en même temps que celui d'autres observateurs quotidiens de la situation au Niger, avait eu un écho limité (y compris dans la diaspora nigérienne) et il avait fallu, d'une part l'intervention de Médecins sans Frontières, d'autre part la visite à Zinder de M Kofi Annan alors Secrétaire Général de l'ONU, pour que la triste vérité soit enfin admise avec plusieurs mois de retard.


Voici ce que Mr Annan avait déclaré alors à son retour de Zinder en 2005:

Mardi 23 août 2005, à Zinder, une des principales régions agricoles du Niger, j'ai rencontré une jeune femme de 23 ans du nom de Sueba. Pour obtenir des secours alimentaires, elle avait parcouru plus de 75 kilomètres avec, dans les bras, sa fille, Zulayden, âgée de deux ans. Sueba avait déjà perdu deux enfants, morts de faim, et celle qui lui restait ne pesait que 60 % du poids normal d'un enfant de son âge. Elle craignait qu'au pis Zulayden ne survive pas, qu'au mieux l'enfant connaisse, toute sa vie, la faim et les privations qu'elle-même ne connaissait que trop bien. Avec dans les yeux un regard que je n'oublierai jamais, elle implorait le monde d'entendre son appel à l'aide, non seulement ce jour-là mais aussi dans les mois et les années à venir.
Le peuple et le gouvernement du Niger traversent une multitude d'épreuves redoutables, dont la faim, une sécheresse persistante, l'avancée de la désertification, des invasions de criquets pèlerins et des marchés régionaux en déconfiture. Tant l'activité humaine que la nature entrent en jeu. Au Sahel, la désertification et la dégradation de l'environnement privent la population de terres cultivables et d'eau potable, la vouant à la famine. La médiocrité des performances des marchés régionaux fait que de nombreux ménages pauvres n'ont pas les moyens de s'alimenter.

La pauvreté, annonciatrice de la faim, est l'éternelle toile de fond de cette détresse. Ce n'est pas un hasard si le Sahel occidental, terre d'élection de la faim, est une des régions les plus pauvres et les plus inaccessibles de la planète. Et la faim, à son tour, fait souvent le lit de l'instabilité sociale, des émigrations massives, de la maladie et de la violence. Homère l'a bien dit, il y a des siècles : "La faim est pleine d'insolence."

Force est de constater qu'en 2010, les mêmes causes insuffisamment traitées reproduisent les mêmes effets. Ainsi, notre association nigérienne jumelle, Hasken RANA, enregistre une montée vertigineuse du prix du mil, denrée produite sur place et servant de base à l'alimentation. Jugez plutôt:

  • En décembre 2009 la mesure de mil coûtait 350 francs CFA (0.53 euros)
  • En février 2010 la mesure de mil coûtait 500 francs CFA (0.76 euros) ce qui commençait à poser des problèmes à de nombreux foyers.
  • En mai 2010 la même mesure coûte 750 francs CFA (1.14 euros)

En outre, nous sommes très loin de la future récolte qui aura lieu à l'automne. On imagine mal les sommets que va atteindre le prix du mil. A cela s'ajoute de nombreuses hausses (carburant, autres denrées alimentaires,….)


Nous tiendrons à ce sujet sur ce site un petit observatoire des prix dans la région de Zinder. Vous pourrez ainsi y suivre l'évolution du coût de la vie.

Par ailleurs de nombreux médias et organismes internationaux ont fait part de l'existence de cet état de crise alimentaire très préoccupant: Le Figaro, Swissinfo, RFI, l'ONU par l'intermédiaire de son secrétaire général adjoint John Holmes, Caritas International, Le Monde.....

Aussi, nous avons décidé de poursuivre nos efforts notamment:

  • en implantant de nouvelles banques céréalières dès la nouvelle récolte, en particulier sur la commune 5 de Zinder. (rappel: pour l'instant nous avons créé 5 banques céréalières durant les 3 dernières années, elles permettent le stockage sur place de la récolte de mil et la revente par les villageois eux-mêmes à prix coutant, soit entre 350 et 500 francs CFA la mesure, pour les dernières faites en février 2010,  prix stable toute l’année). Pour plus d'information suivre: Banques céréalières
  • en proposant des micro-crédits sans intérêts aux villageois, ce système leur permet de mettre en place des projets individuels ou collectifs, selon les cas. Pour plus d'information suivre: Micro crédits
  • de procéder à des ventes de céréales à prix modérés (très en dessous des prix du marché)
  • de faire des distributions ciblées de céréales auprès de populations en grande détresse.


Nous privilégierons les deux premières solutions qui ont un caractère durable et conduisent les bénéficiaires à cogérer les actions avec RANA. Mais l'urgence pourrait nous pousser, si les moyens nous le permettent, à engager des actions pour les deux dernières qui répondent de façon ponctuelle à un besoin et permettent aux bénéficiaires de tenir en attendant la nouvelle récolte.

Aussi, nous nous permettons de lancer un appel exceptionnel à votre générosité sachant qu'une délégation de RANA sera au Niger à partir du 13 juillet et mettra l'accent sur l'aide aux familles les plus démunies.


Les dons sont à envoyer à Association RANA, 14, rue Auguste RENOIR 87000 Limoges. Un reçu fiscal vous sera adressé qui vous permettra de défalquer de votre impôt sur le revenu 2011, 66% du montant de votre aide. Pour plus d'information voir:  Comment nous aider?



Images de 2005, bien entendu, les premières victimes de la famine sont les enfants et les mèresImages de 2005, bien entendu, les premières victimes de la famine sont les enfants et les mères Images de 2005, les premières victimes de la famine sont les enfants et les mèresImages de 2005, les premières victimes de la famine sont les enfants et les mères Images de 2005, les premières victimes de la famine sont les enfantsImages de 2005, les premières victimes de la famine sont les enfants
* Ajouter un commentaire
Nous remercions également les donateurs privés

Mis à jour le 25 mai 2010

Nous remercions également les donateurs privés qui nous font l'honneur de leur confiance et de leur soutien, ainsi que les membres actifs de Rana qui consacrent du temps et de l'argent à l'aboutissement de ces projets. En 2007, les dons directs et par abandon de frais effectués par une cinquantaine de donateurs ont représenté un montant de 8 000 euros.

Liste des articles et projets en relation avec nos donateurs privés Donateurs privés

* Ajouter un commentaire
Ecole de Charé Zamna mise en place d'une correspondance avec l'école d'Evires en Haute Savoie.

Mis à jour le 29 avril 2010

Charé Zamna Ecole Education Projet Evires
*****

Correspondance entre l'école maternelle d'Evires en Haute Savoie et la classe de CP de Charé Zamna IV : Suite à l'initiative des enseignantes de l'école maternelle d'Evires en Haute Savoie qui ont mis en place tout un programme de sensibilisation et découverte du continent africain avec leur classes une correspondance a été initiée avec la classe de CP de l'école de Charé Zamna à Zinder.
Tout d'abord le mardi 9 février, la Présidente et la Trésorière de Rana ont échangé par vidéoconférence avec les trois classes de l'école maternelle d'Evires pour une première entrée en matière et pour répondre aux questions des enfants. Parallèlement, nous avons reçu le courrier et le petit colis que nous étions chargées d'amener à l'école de Charé Zamna.
Le colis a été remis sur place le jeudi 4 mars.


En retour, nous avons reçu le vendredi 5 mars le colis et le courrier de l'école de Charé Zamna pour l'école d'Evires.
Sitôt de retour en France, Sylvie, trésorière de Rana, s'est rendue à l'école maternelle d'Evires pour leur remettre le courrier et le petit colis de leurs correspondants du Niger. Ce moment a également été l'occasion d'une présentation de photos du Niger et plus particulièrement de Zinder et de l'école de Charé Zamna, accompagnée d'un goûter avec gâteaux en provenance directe du Niger et de bissap  (boisson à base de fleurs d'hibiscus très courante au Niger).



Le colis a été remis sur place le jeudi 4 mars. Le colis a été remis sur place le jeudi 4 mars. Le colis a été remis sur place le jeudi 4 mars. Le colis a été remis sur place le jeudi 4 mars. La classe de CP de l'école de Charé Zamna La classe de CP de l'école de Charé Zamna la classe de CP de l'école de Charé Zamna La classe de CP de l'école de Charé Zamna Le tableau de l'écoleLe tableau de l'école Un livre pour 10 élevesUn livre pour 10 éleves L'armoire du CP ... avec toutes les fournitures scolaires de la classe...L'armoire du CP ... avec toutes les fournitures scolaires de la classe... Sylvie à l'école maternelle d'Evires pour remettre le courrier et le petit colis de leurs correspondants du Niger et présenter des photos du voyage.Sylvie à l'école maternelle d'Evires pour remettre le courrier et le petit colis de leurs correspondants du Niger et présenter des photos du voyage. Goûter avec gâteaux en provenance directe du Niger et de bissapGoûter avec gâteaux en provenance directe du Niger et de bissap A Evires, le courrier et le petit colis de leurs correspondants du Niger exposé dans l'entré pour partager l'information avec les parentsA Evires, le courrier et le petit colis de leurs correspondants du Niger exposé dans l'entré pour partager l'information avec les parents
* Ajouter un commentaire
Banques céréalières : 2010

Mis à jour le 28 avril 2010

Banque Céréaliéres Economique Projet Ressource
*****

Contexte : Les trois banques céréalières mises en place par Rana en 2007 afin de renforcer la sécurité alimentaire dans les villages autour de Zinder ont très bien fonctionné depuis. En juillet 2009 nous avions identifié avec les autorités locales deux nouveaux villages, que nous avions rencontrés pour l’implantation de deux nouvelles banques céréalières. Il restait donc à approvisionner ces deux nouvelles banques.

Février 2010 :
La période où les céréales sont les moins chères est au mois de décembre. C'est la période la plus adaptée pour approvisionner les banques céréalières. Seulement en décembre 2009, Rana manquait de trésorerie. Nous n'avions donc pas pu réaliser les banques céréalières au moment opportun. Pour notre séjour de février nous avions cette fois la trésorerie mais entre temps le prix de la mesure avait déjà beaucoup augmenté. Le prix était de 550 F CFA la mesure au lieu de 350 F CFA environ en décembre. C'est donc un tarif qui est déjà parfois difficile pour certains villageois. Nous souhaitions donc rencontrer les membres des COGES (comités de gestion) des deux villages pour décider avec eux de ce qu'il valait mieux faire : acheter maintenant les céréales pour faire les stocks des banques céréalières même s'ils sont déjà chers ou attendre la prochaine récolte pour approvisionner les banques avec les céréales au moindre coût.


Village de Keltafadek commune 3 de Zinder : Nous avons d'abord rencontrer les membres du COGES du village de Keltafadek. Compte-tenu des périodes difficiles qui s'annoncent, (en effet le gouvernement a déjà commencé à ouvrir les greniers de l'état pour vendre des céréales à prix modérés, des ONG évoquent déjà des problèmes de malnutrition et la prochaine récolte n'arrivera qu'en septembre) les membres du COGES ont supposé que les prix des céréales risquaient d'augmenter encore et ils ont donc fait le choix de faire maintenant le stock de leur banque céréalière. Inconvénient : moins de sacs dans la banque. Avantage : un prix fixe bloqué à 550 F CFA pour eux pour la période à venir. Si le prix baisse avec l'ouverture des greniers de l'Etat, ils s'approvisionneront au marché, si les prix grimpent ils auront leur banque céréalière au village. Nous avons donc remis aux membres du COGES l'argent pour la mise en place du stock de leur banque céréalière. Hasken Rana assurera le suivi de cette mise en place et de son fonctionnement.

 

Village de Dorohi commune 3 de Zinder : Nous avons eu du mal à joindre les membres du COGES du village de Dorohi, particulièrement le Président. Finalement, par l'intermédiaire des membres du COGES de l'autre village nous avons réussi à rencontrer le chef du village de Dorohi. Nos échanges ont permis d'aboutir au fait que le Président du COGES actuel ne donnait pas satisfaction et ne faisait pas preuve du sérieux nécessaire pour gérer le COGES de la banque céréalière du village ; que Rana et Hasken Rana ne pouvaient s'engager avec ce COGES ; que les membres du COGES n'avaient pas fait  l'objet de réelles élections au sein du village, mais avaient été élus un peu par défaut ; que malgré tout le village avait toujours autant besoin de la mise en place de la banque céréalière.
Le chef du village est finalement intervenu pour démettre le président du COGES de ses fonctions et pour mettre en place de nouvelles élections du COGES plus participatives et avec un choix des personnes plus en phase avec les responsabilités attendues.
Nous avons rencontré les nouveaux membres du COGES et nous avons donc débattu avec eux comme pour le village précédent sur la pertinence ou non de réaliser le stock de la banque céréalière maintenant. Là aussi le choix a été fait de constituer le stock maintenant même si les tarifs sont un peu élevés.

 

Les deux banques céréalières ont donc été constituées lors de cette mission. Par ailleurs nous avons été sollicités par la commune V (seule commune de Zinder avec laquelle nous n'avons pas encore réalisé de banques céréalières) pour la création d'une banque céréalière sur leur territoire.

 



Membres du Coges Village de Keltafadek commune 3 de Zinder Membres du Coges Village de Keltafadek commune 3 de Zinder Signature Village de Keltafadek commune 3 de Zinder Signature Village de Keltafadek commune 3 de Zinder Nouveau Président et Secrétaire du COGES Village de Dorohi commune 3 de Zinder Nouveau Président et Secrétaire du COGES Village de Dorohi commune 3 de Zinder Chef du village de Dorohi commune 3 de Zinder Chef du village de Dorohi commune 3 de Zinder Trésorière du COGES Village de Dorohi commune 3 de Zinder Trésorière du COGES Village de Dorohi commune 3 de Zinder

 

 

* Ajouter un commentaire
Micro crédits : 2010

Mis à jour le 28 avril 2010

Adultes Economique Micro Crédit Projet
*****

La mission de février a été l’occasion de faire un petit bilan récapitulatif de l’ensemble des micro-crédits réalisés depuis le début et de réaliser des photos de femmes en pleine activité pour illustrer nos documents sur ce sujet. Nous en avons également profité pour en interroger quelques unes afin d’avoir également quelques témoignages. Ceci fait l’objet d’un bilan spécifique sur les micro-crédits qui sera posté sur le site prochainement.



Micro CréditsMicro Crédits
* Ajouter un commentaire
Conserverie artisanale : 2010

Mis à jour le 28 avril 2010

Conserverie Projet Economique Activité
*****

Contexte :
Rana et ses partenaires ont lancé la construction de la première conserverie artisanale du Niger en août 2006. Celle-ci a été opérationnelle à partir de fin 2008 avec ses premières productions de sauce tomates locale. Elle a été inaugurée en juillet 2009.

Suivi en février 2010 : Les femmes d'Hasken Rana ont testé d'autres conserves que celles de sauce tomates : sauce oseille, confiture de mangues, mangues en morceaux, … qu'elles vendent dans leur petite boutique attenante à la conserverie, (bâtiment qui donne sur la rue).

Comme il est possible de le remarquer sur les photos, il nous reste toujours à avancer sur l'étiquetage des bocaux et aussi sur leur diffusion qui est toujours pour le moment limité à la production pour les femmes du groupement Hasken Rana.

 



Sauce tomatesSauce tomates Sauce oseilleSauce oseille Mangues en morceauxMangues en morceaux Extérieurs de la conserverieExtérieurs de la conserverie Les plantations ont bien pousséLes plantations ont bien poussé Classe 2nde chance & Bâtiment du gardienClasse 2nde chance & Bâtiment du gardien Plantations de la cour, Au fond à droite : le magasinPlantations de la cour, Au fond à droite : le magasin Magasins vu de la rue, Un local loué et un local pour le magasin Hasken RanaMagasins vu de la rue, Un local loué et un local pour le magasin Hasken Rana Magasin Hasken RanaMagasin Hasken Rana Intérieur de la conserverie. Intérieur de la conserverie. Intérieur de la conserverie. Intérieur de la conserverie. Intérieur de la conserverie. Intérieur de la conserverie.
* Ajouter un commentaire
RANA Bilan mission février 2010

Mis à jour le 28 avril 2010

Actualité Nouvelles Dernière minute Information Projet
***** Mise à disposition au format PDF du bilan de la mission de Février 2010 à Zinder. * Ajouter un commentaire
Aménagement et inauguration de l'école de Charé Zamna à Zinder

Mis à jour le 22 mars 2010

Charé Zamna Education Ecole Evires Projet
*****

Evolution en 2009 : L'aménagement intérieur de la classe a été terminé et l'ensemble a été inauguré le 14 juillet 2009 en présence du Président de la Communauté urbaine de Zinder, du Secrétaire Général du Gouvernorat de Zinder et des différents maires des communes.
Depuis la réalisation de notre classe en dur au sein de cette école d'autres ONG se sont investies dans cette même école en difficulté et ainsi deux autres classes ont pu voir le jour (pas ouvertent actuellement car pas encore inauguré...).



Aménagement intérieurAménagement intérieur Inauguration de l’école de Charé ZamnaInauguration de l’école de Charé Zamna Inauguration de l’école de Charé ZamnaInauguration de l’école de Charé Zamna Inauguration de l’école de Charé ZamnaInauguration de l’école de Charé Zamna
* Ajouter un commentaire
Charé Zamna

Mis à jour le 22 mars 2010

Charé Zamna Education Ecole Projet
*****

Résultat : Une classe a été construite durant l'été 2008. Et les élèves ont pu en profiter dès la rentrée 2008-2009.



Etat de la seule classe « en dur », les autres étant en paille de mil.Etat de la seule classe « en dur », les autres étant en paille de mil. Nouvelle classeNouvelle classe Ancien tableauAncien tableau Nouveau tableauNouveau tableau S5002479.jpg S5002472.jpg
* Ajouter un commentaire
Suivi de l'école de Charé Zamna à Zinder Février 2010

Mis à jour le 22 mars 2010

Charé Zamna Ecole Education Projet Evires
*****

Contexte : Fin 2008, nous avions construit une classe avec le soutien de notre antenne d'Auch et de Solidarité Laïque dans le quartier de Charé Zamna de Zinder dans laquelle les enfants avaient pu faire la rentrée scolaire de septembre 2008. En 2009, l'aménagement intérieur de la classe avait été terminé et l'ensemble inauguré le 14 juillet 2009 en présence du Président de la Communauté urbaine de Zinder, du Secrétaire Général du Gouvernorat de Zinder et des différents maires des communes. Depuis la réalisation de notre classe en dur au sein de cette école d'autres ONG s'étaient investies dans cette même école en difficulté et ainsi d'autres classes avaient pu voir le jour.

Février 2010 situation : Sur la vidéo (voir lien plus bas) qui donne un panorama de l'école de Charé Zamna IV, nous pouvons constater que suite à la construction de notre classe en dure, deux autres grands bâtiments ont été également construits en dur par une autre ONG et ont maintenant été rejoints par deux classes (genre Aselco) provenant d'un programme chinois. Toutefois, nous n'avons pu être que catastrophés de voir que ces classes existantes pour certaines depuis juillet 2009, sont toujours inoccupées, faute d'inauguration officielle, contraignant les élèves à toujours étudier à même le sol, à peine abrités, alors que les bâtiments existent à côté d'eux, vides et fermés.

Seule la classe de CM2 qui a intégré le bâtiment réalisé par Hasken Rana dispose d'un bâtiment en dur, de tableaux, de tables, chaises et bancs et d'une armoire.



Photos de la classe de CE2Photos de la classe de CE2 Photos de la classe de CE2Photos de la classe de CE2 Photos de la classe de CE2Photos de la classe de CE2 Photos de la classe de CE2Photos de la classe de CE2 Photo de la classe de CPPhoto de la classe de CP Classe existante en juillet 2009 et toujours non occupée, classe actuelle sous paillote, classe CM2 counstruite par Hasken Rana ouverteClasse existante en juillet 2009 et toujours non occupée, classe actuelle sous paillote, classe CM2 counstruite par Hasken Rana ouverte Classe de CM2 (Hasken Rana)Classe de CM2 (Hasken Rana) Classe de CM2 (Hasken Rana)Classe de CM2 (Hasken Rana)
* Ajouter un commentaire
l'école de Baou: 2008

Mis à jour le 21 mars 2010

Baou Ecole Education Projet
*****

Résultats :
En 2008, avec la dynamique créée, le gouvernement nigérien a nommé un 3ème instituteur à Baou.

           
Montant : environ 10 000 euros pour la construction et l'aménagement des bâtiments.

Projet pour 2009 : Création d'une cantine scolaire pour aider la scolarisation des élèves des villages éloignés, certains enfants parcourant 4 km à pieds chaque jour pour venir.



Sans-titre-1.jpg Sans-titre-2.jpg imm005-7A.jpg
* Ajouter un commentaire
Conserverie artisanale 2009

Mis à jour le 21 mars 2010

Conserverie Projet Economique Activité
*****

Contexte :
Rana et ses partenaires ont lancé la construction de la première conserverie artisanale du Niger en août 2006. Celle-ci a été opérationnelle à partir de fin 2008 avec ses premières productions de sauce tomates locale.

Suivi en 2009 : lors d'une mission de Rana à Zinder, la conserverie artisanale a été inaugurée avec les autorités et la presse locale.



01.jpg 02.jpg
* Ajouter un commentaire
Micro crédits: 2009

Mis à jour le 21 mars 2010

Adultes Economique Micro Crédit Projet
*****

A la demande des femmes du groupement Hasken Rana des microcrédits ont été mis en place. Il s'agit de prêts sans intérêt pour des projets créateurs d'activités génératrices de revenus : extraction d'huile d'arachide, vente et cuisson de poissons, atelier de broderie, petit élevage… Ces prêts permettent à leurs bénéficiaires de se responsabiliser en améliorant leur capacité financière et donc leur autonomie.

Année

Nombre de micro crédits

Fourchette des prêts Montant total
2004 18
2005 34
2006 80
2007 80 30 à 150 euros 3 800 euros
2008 98 30 à 120 euros 4 500 euros
2009 68 30 à 120 euros 4 150 euros
Total 378

 

Projets 2010 : réussir à mobiliser de nouveaux fonds pour grossir le budget et pouvoir répondre à la demande croissante des femmes.

* Ajouter un commentaire
Construction d'une école de la 2ème chance

Mis à jour le 21 mars 2010

Education Ecole Analphabètes Projet 2éme Chance
*****

Réalisation 2009 :
Le bâtiment pour accueillir l'école de la 2ème chance a été construit sur le terrain à côté de la conserverie bénéficiant ainsi d'une localisation au cœur de Zinder et d'un espace clos. Le gros œuvre a été terminé en septembre et l'aménagement intérieur en octobre permettant ainsi à 30 élèves de faire la rentrée en CM2 pour la préparation de l'examen de passage en 6ème. Cette école de la seconde chance est entièrement financée par Rana et Hasken Rana, dont le salaire de l'enseignant, ce qui nous demande une mobilisation de fonds en continu sur ce projet.

Objectif en 2010 : réussir la mobilisation de fonds nécessaire au fonctionnement de l'école de la seconde chance, et avoir de bons résultats sur le passage des élèves en 6ème.
 
Objectifs pour la suite : construire et ouvrir une deuxième classe pour le niveau 3ème pour la préparation du BEPC.



1.jpg 2.jpg 3.jpg 4.jpg 5.jpg 6.jpg
Jeunes Solidaires Contre le Désert 2008

Mis à jour le 21 mars 2010

Plantation Ressource
*****

Résultats :
Les plus grosses plantations ont surtout été réalisées en 2006. En 2007 et 2008, l'association a été un peu moins active sur ce sujet, compte-tenu de l'impact mitigé. En effet, les plantations ont pour certaines été endommagées par les animaux errants, malgré les protections. D'autres se sont bien développées. L'association souhaite donc prendre un peu de recul pour mieux tirer les enseignements et trouver des solutions pour optimiser les résultats.

* Ajouter un commentaire
Conserverie artisanale 2008

Mis à jour le 21 mars 2010

Conserverie Projet Economique
*****

Résultats : en 2008, comme prévu, les travaux extérieurs ont été réalisés : finition du bureau, du local de gardien et du local de stockage, finition du mur de clôture avec installation d'un portail métallique, installation électrique intérieure et extérieure, finalisation de l'installation gaz, plantation de la parcelle, signalétique et lancement de la production.

De plus, nous avons eu l'opportunité, en octobre 2008, d'acquérir auprès d'un artisan limousin, à prix réduit un autoclave à conserves, non trouvable sur place au Niger. Nous l'avons acheminé et installé sur place avec l'appui technique de l'artisan limousin. Cet autoclave permet de réaliser cent bocaux par cuisson. Notre conserverie est ainsi totalement opérationnelle. D'ores et déjà 600 bocaux de sauce tomates locale ont été fabriqués.

Budget : Coût total à ce jour environ 30 000 euros

Projet 2009 : lancement du produit et du plan marketing (campagne publicitaire, plan de commercialisation, etc.)



Sans-titre-22.jpg L’autoclaveL’autoclave L’installation sur place pour pouvoir le vider sans effortL’installation sur place pour pouvoir le vider sans effort L’installation sur place pour pouvoir le vider sans effortL’installation sur place pour pouvoir le vider sans effort Les premiers 600 bocaux de sauce tomatesLes premiers 600 bocaux de sauce tomates S5002319.jpg S5002414.jpg S5002419.jpg S5002469.jpg
* Ajouter un commentaire
Micro crédits 2008

Mis à jour le 21 mars 2010

Micro Crédit Economie Familiale Economique
*****

Résultats : en 2008, 98 microcrédits de 30 à 120 euros pour un montant total de 4 500 euros, avec 700 euros d'apport.

Projets 2009 : réussir à mobiliser de nouveaux fonds pour grossir le budget et pouvoir répondre à la demande croissante des femmes.



Sans-titre-19.jpg Sans-titre-20.jpg Sans-titre-21.jpg
* Ajouter un commentaire
Point sur la situation alimentaire au Niger

Mis à jour le 18 mai 2008

Urgence Actualité Environnement Ressource Alimentaire
***** La vie des familles, déjà compliquée en temps normal devient chaque jour plus difficile. Augmentation de 23% du riz, de 21% du mil, de 67% du maïs, 20% des pâtes, la viande de mouton de 60% (lire la suite de l'article)

Les médias ont largement parlé des problèmes liés à l’augmentation des prix des produits agricoles à la fois en Europe, mais de façon encore plus aigue dans les pays du Tiers Monde.

Bien entendu, le Niger comme les autres est touché par cette hausse importante des prix.

Ainsi la vie des familles, déjà compliquée en temps normal devient chaque jour plus difficile.

Grâce à notre association jumelle « Hasken Rana » qui relève régulièrement les prix des denrées alimentaires à Zinder, nous pouvons donc déterminer que, depuis un an, les hausses des denrées alimentaires de base sont les suivantes :

  • Le sac de riz de 50 kg est passé de 15 000 Francs cfa (22, 80 euros) à 18 500 Francs cfa (28,20 euros) soit une augmentation de 23%
  • Le sac de mil de 40 mesures (environ 80 kg) est passé de 14 000 Francs cfa (21,30 euros) à 17 000 Francs cfa (26 euros) soit une augmentation de 21%
  • Le sac de maïs de 40 mesures est passé de 12 000 Francs cfa (18, 30 euros) à 20 000 Francs cfa (30,40 euros) soit une augmentation de 67%
  • Pour les produits importés tels que les pâtes on note une hausse de 20%.
  • Enfin, pour la viande de mouton on constate qu’une bête qui était vendu 25 000 Francs cfa (38 euros) l’est maintenant à 40 000 Francs cfa (60 euros) en hausse de 60%

Ces quelques chiffres sont très significatifs et ne peuvent que conduirent à de graves crises.

En effet, le salaire moyen au Niger est d’environ 40 000 francs cfa (60 euros) et il n’est pas rare qu’une famille compte 10 à 30 personnes vivant de ce seul revenu.

Pourtant, il faut noter que le gouvernement nigérien a fait d’importants efforts en supprimant différentes taxes et en prenant en compte les problèmes de la population.

De même, les élus locaux et la société civile (associations locales, ONG nigériennes et internationales..) se mobilisent pour tenter d’atténuer les difficultés actuelles et à venir.

Par contre, malgré de nombreux effets d’annonces qui laissent croire que le continent africain est toujours plus soutenu, nous notons en fait une baisse de l’aide de la France et de l’Europe.

En ce qui concerne RANA et Hasken Rana nous avons, depuis la précédente crise alimentaire (2005), pris des initiatives en créant :

  • 3 banques céréalières (Zinder et villages proches) où sont stockées 15 tonnes de céréales (Plus d'information: Banques céréalières)
  • un jardin communautaire de 3 hectares clôturés et irrigués à Baou (120 km à l’Est)
  • des formations à l’économie sociale et familiale (Plus d'information: Formation pour adultes)
  • une centaine de micro crédits pour mettre en place des activités génératrices de revenus (AGR) (Plus d'information: Micro crédits)
  • un atelier de conserverie artisanal (le premier à Zinder) (Plus d'information: Conserverie artisanale)

Bien entendu, nous restons conscients de la modestie de nos actions en regard des problèmes posés, mais nous pensons, malgré tout, qu’elles vont dans le bon sens puisque favorisant, autant que possible, l’autonomie des populations concernées.

Aujourd’hui, nous nous adressons à vous pour connaître vos réflexions, vos avis et vos suggestions pour nous aider dans notre lutte contre cette crise alimentaire, que vous pouvez poster sur notre site : www.rananiger.info sur lequel vous trouverez des précisions sur nos projets et nos partenaires.

Vous pouvez aussi répondre directement. Réagissez à cet article, ajoutez vos commentaires, vos remarques... Pour réagir: Suivez ce lien

Votre soutien peut être financier, mais aussi prendre d’autres formes :

  • organisation de soirées de soutien
  • parrainage par des personnalités connues : artistes, écrivains, sportifs, élus…
  • partenariat avec des entreprises
  • financement par des fondations
  • et toutes idées et pistes à explorer que vous pourriez nous faire connaître.

Nous comptons sur vous à la fois pour ouvrir un débat d’idées et pour nous apporter des solutions concrètes à ce qu’on a qualifié de « tsunami » silencieux.

Seul un effort important pourra endiguer ce raz de marée pour que le nombre de victimes qu’il laisse derrière lui soit le plus limité possible.

Vous pouvez aussi répondre directement. Réagissez à cet article, ajoutez vos commentaires, vos remarques... Pour réagir: Suivez ce lien

D’AVANCE MERCI A TOUS

Le bureau de l’Association RANA

associationrana@yahoo.fr

 

Pour réagir: Suivez ce lien

* Ajouter un commentaire
Conserverie Artisanale: Lancement des travaux

Mis à jour le 16 avril 2008

Projet Economique Conserverie Social Activité Adultes Economie Familiale Résultat
***** Août 2006 pose de la première pierre

 

Les travaux ont commencé en août 2006. Une cérémonie pour la pose de la première pierre a réuni de nombreux participants (200 environ) parmi lesquels le gouverneur de la région, le Président de la Communauté Urbaine de Zinder, les maires de plusieurs communes, ainsi que de nombreux conseillers municipaux et bien entendu de nombreuses adhérentes d’Hasken RANA. Cette manifestation a permis d’avoir de nombreux reportages de la presse parlée notamment et surtout de bien expliquer le projet. En effet, l’absence de conserverie au Niger fait que ce projet suscite de nombreuses questions : n’est ce pas dangereux, n’y a-t- il pas de produits chimiques, n’est ce pas polluant ?

La conserverie les premiers tests en Juillet 2007

Mis à jour le 16 avril 2008

Projet Economique Conserverie Social Activité Adultes Economie Familiale
*****

Les premiers tests ont ainsi pu être effectués en juillet 2007 par les femmes d'Hasken Rana avec l'appui technique d'Yves Raveaux (enseignant du lycée agricole d'Auch), membre de Rana.

  Les premiers tests par les femmes d'Hasken Rana avec l'appui technique d'Yves Raveaux (enseignant du lycée agricole d'Auch), membre de Rana.Les premiers tests par les femmes d'Hasken Rana avec l'appui technique d'Yves Raveaux (enseignant du lycée agricole d'Auch), membre de Rana. Les femmes d'Hasken Rana avec l'appui technique d'Yves Raveaux (enseignant du lycée agricole d'Auch), membre de Rana.Les femmes d'Hasken Rana avec l'appui technique d'Yves Raveaux (enseignant du lycée agricole d'Auch), membre de Rana. Les premiers tests par les femmes d'Hasken Rana.Les premiers tests par les femmes d'Hasken Rana. Les premiers tests..Les premiers tests.. Les premiers tests ...Les premiers tests ... Les premiers tests...Les premiers tests... Les premiers tests Les premiers tests Les premiers tests Les premiers tests Les premiers résultatsLes premiers résultats

La conserverie en Septembre 2007

Mis à jour le 16 avril 2008

Projet Economique Conserverie Social Activité Adultes Economie Familiale
*****

La suite des traveaux:

Après l'aménagement du bâtiment principal, les travaux se sont poursuivis à l'extérieur avec la construction de :

  • Un mur de clôture
  • Un local pour le gardien et le stockage
  • Un bureau


Un mur de clôtureUn mur de clôture Un local pour le gardien et le stockageUn local pour le gardien et le stockage Un bureau Un bureau

 

Travaux restants à réaliser : finir le bureau, le local du gardien et le local de stockage, finir le mur de clôture avec installation d'un portail métallique, installation électrique intérieure et extérieure, finalisation de l'installation gaz, plantation de la parcelle, signalétique et lancement de la production.

 

 

Ecole de Karakara: Résultat et Montant à fin 2007

Mis à jour le 26 février 2008

Ecole Karakara Origine Projet Education Social Activité
***** Ecole de Karakara: Résultat et Montant à fin 2007

 

Résultats

620 euros ont été collectés en France en 2007 et ont été remis en septembre 2007 à la Présidente de l'association Assec Mungane pour participer à l'achat des fournitures scolaires et à la restauration des élèves. L'argent a été remis par notre Présidente Angèle Sicard en présence des parents d'élèves. En 2006, nous avions de la même manière remis 560 euros.

Montant


620 euros pour le parrainage 2007

Jeunes Solidaires Contre le Désert: Résultats fin 2007

Mis à jour le 21 février 2008

Projet Environnement Protection Ressource Plantation Activité Désert Arbres Résultat
***** Jeunes Solidaires Contre le Désert: Résultats fin 2007

 

Résultats

Les plus grosses plantations ont surtout été réalisées en 2006.

Ecole de Baou: Résultats et Montant fin 2007

Mis à jour le 21 février 2008

Ecole Baou Projet Education Social Activité Résultat
***** Ecole de Baou: Résultats et Montant fin 2007

Résultats

Depuis l'école a été inaugurée en novembre 2007 par un délégué du Préfet, l'inspecteur d'académie, le maire de Guidiguir et ses 7 conseillers ainsi que le représentant du chef traditionnel, des villageois et parents d'élèves. L'aménagement intérieur (tableau, bureau, tables, bancs) est en cours.

Montant

Environ 10 000 euros pour la construction et l'aménagement des bâtiments.

Micro crédits: Résultats et Montant fin 2007

Mis à jour le 21 février 2008

Projet Economique Micro Crédit Social Activité Résultat
***** Micro crédits: Résultats et Montant fin 2007

 

Résultats

En 2007, Rana (France) et Hasken Rana (Niger) ont attribué environ 80 microcrédits allant de 30 à 150 euros pour un montant total de 3 800 euros. Très happés par le flux sans discontinu des femmes pour les microcrédits, nous n'avons pas pris de photo. Toutefois ci-dessous des photos de la réunion d'information de la veille avec une partie des femmes du groupement Hasken Rana.

Montant

Nouvel apport pour les microcrédits sur 2007, 1 100 euros

Ecole de Karakara en Septembre 2007

Mis à jour le 21 février 2008

Ecole Karakara Projet Education Social Activité
*****

Voici des photos prisent en Septembre 2007 sur l'avancement des traveaux



L'école de Karakara aujourd'huiL'école de Karakara aujourd'hui Le réfectoire qui est couvert pendant la période scolaireLe réfectoire qui est couvert pendant la période scolaire La remise de l'argent entre les deux PrésidentesLa remise de l'argent entre les deux Présidentes ...devant l'assistance de parents d'élèves. (Les pères bien qu'impliqués également n'étaient pas présents car aux champs au moment de la remise.)...devant l'assistance de parents d'élèves. (Les pères bien qu'impliqués également n'étaient pas présents car aux champs au moment de la remise.)
Les plantations en Septembre 2007

Mis à jour le 19 février 2008

Projet Environnement Protection Ressource Plantation Activité Désert Arbres
*****

Photos des plantations effectuées précédement.



Les plantations effectuées autour de l'école de Karakara sont encore très petites, les protections installées n'ont pas été détérioréesLes plantations effectuées autour de l'école de Karakara sont encore très petites, les protections installées n'ont pas été détériorées Les plantations effectuées autour de l'école de Karakara sont encore très petites, les protections installées n'ont pas été détérioréesLes plantations effectuées autour de l'école de Karakara sont encore très petites, les protections installées n'ont pas été détériorées Les plantations réalisées dans le cadre de l'aménagement d'un jardin communautaire à Baou. Les plantations réalisées dans le cadre de l'aménagement d'un jardin communautaire à Baou. Les plantations réalisées dans le cadre de l'aménagement d'un jardin communautaire à Baou. Les plantations réalisées dans le cadre de l'aménagement d'un jardin communautaire à Baou. Les plantations réalisées dans le cadre de l'aménagement d'un jardin communautaire à Baou. Les plantations réalisées dans le cadre de l'aménagement d'un jardin communautaire à Baou. Les plantations réalisées dans le cadre de l'aménagement d'un jardin communautaire à Baou. Les plantations réalisées dans le cadre de l'aménagement d'un jardin communautaire à Baou.
Les plantations en 2006

Mis à jour le 19 février 2008

Projet Environnement Protection Ressource Plantation Activité Désert Arbres
*****

Photos des plantations réalisées en 2006.

  Les plantsLes plants Les plantationsLes plantations L'équipe de planteurL'équipe de planteur

Photos de la réunion d'information Septembre 2007

Mis à jour le 19 février 2008

Projet Economique Micro Crédit Social Activité Adultes Economie Familiale
*****

Des photos de la réunion d'information sur les micro crédits avec une partie des femmes du groupement Hasken Rana



Réunion d'information sur les micro créditsRéunion d'information sur les micro crédits Réunion d'information sur les micro créditsRéunion d'information sur les micro crédits
Ecole de Baou en Septembre 2007

Mis à jour le 19 février 2008

Ecole Baou Projet Education Social Activité
*****

Des phtos de l'avancement des traveaux prisent en Septembre 2007, lors d'une de nos visites.

NB: Depuis l'école a été inaugurée en novembre 2007 par un délégué du Préfet, l'inspecteur d'académie, le maire de Guidiguir et ses 7 conseillers ainsi que le représentant du chef traditionnel, des villageois et parents d'élèves. L'aménagement intérieur (tableau, bureau, tables, bancs) est en cours.

Les maisons des instituteursLes maisons des instituteurs Etat d'avancement de la construction de l'école fin septembre 2007Etat d'avancement de la construction de l'école fin septembre 2007 Etat d'avancement de la construction de l'école fin septembre 2007Etat d'avancement de la construction de l'école fin septembre 2007

 

Des photos de l'école de Baou à l'origine

Mis à jour le 19 février 2008

Ecole Baou Origine Projet Education Social Activité
*****

Voici quelques photos de l'école de Baou, prisent lors de précédent voyage sur place.



L'école à l'origineL'école à l'origine L'école dispose de deux instituteurs payés par le gouvernement nigérien.L'école dispose de deux instituteurs payés par le gouvernement nigérien.
Ecole de Karakara à l'origine

Mis à jour le 19 février 2008

Ecole Karakara Origine Projet Education Social Activité
*****

Photos prisent de l'école de Karakara à l'origine lors de nos précédentes visites.



L'école à l'origine L'école à l'origine L'école à l'origine L'école à l'origine L'école à l'origine L'école à l'origine
Surveillance
Pages récentes
Partager
* Référencer cette page
Suivez l'actualité de RANA sur Twitter ou sur Facebook ou sur FriendFeed