Aller au contenu principal Aide Panneau de contrôle

RANA

Echange - Solidarité - Fraternité

Accueil «   Nos activités «   Education et social «   Ecole de la seconde chance «  

École de la 2ème chance. Fin 2010

Précédent / Suivant / Index

Contexte :
Suite à la demande de notre association jumelle Hasken Rana, nous avons construit à côté de la conserverie une école « de la deuxième chance » pour permettre à des jeunes en grande difficulté scolaire et financière, ne pouvant aller dans le privé et ayant été rejetés du public après deux échecs au certificat de fin d’étude du premier degré, obligatoire au Niger, pour passer du CM2 à la 6ème, de se représenter aux examens d'entrée en 6ème et de réintégrer le système scolaire.

Le gros œuvre a été terminé en septembre 2009 et l'aménagement intérieur en octobre 2009 permettant ainsi à une trentaine d'élèves de faire la rentrée en CM2 pour la préparation de l'examen de passage en 6ème. Cette école de la seconde chance est entièrement financée par Rana et Hasken Rana, dont le salaire de l'enseignant, ce qui nous demande une mobilisation de fonds en continu sur ce projet.


Classe de la seconde chanceClasse de la seconde chance

Rappel du point d’étape de février 2010 : Notre association Hasken Rana a été confrontée à un problème que nous n'avions pas imaginé. Une trentaine d'enfants qui avaient raté leur examen ont été orientés en octobre vers l'école de la seconde chance. Mais après quelques tests, il s'est avéré que beaucoup d'entre eux ne savaient même pas reconnaître les voyelles, alors qu'ils avaient pourtant suivi un parcours classique jusqu'au CM2. L'objectif de l'école était de réinsérer des enfants de CM2 dans le système scolaire normal, avec une réussite en fin d'année à l'examen de passage en 6ème, mais l'objectif n'était pas une alphabétisation et remise à niveau qui nécessiterait alors plusieurs années. Le choix a donc été fait de sélectionner uniquement les enfants qui savaient au moins lire. Au final, entre octobre et novembre 2009, c'est plus d'une cinquantaine d'enfants qui sont venus à l'école de la seconde chance pour passer le test, mais seulement 15 enfants ont pu être retenus. A la fin de novembre 2009 le recrutement a été suspendu car après il devenait difficile de réintégrer le groupe et le programme en cours. Cette classe qui pouvait pourtant accueillir une trentaine d'élèves, n'a pu en recevoir que la moitié. Le niveau des enfants étant en fait beaucoup plus faible que Hasken Rana et nous mêmes ne l'imaginions. Deux élèves ont ensuite abandonné en cours de route. Il restait donc 13 élèves qui préparaient l'examen de fin d'année.



plusieurs parents d'élèves sont venus spontanément remercier les membres de Rana présents à ZinderPlusieurs parents d'élèves sont venus spontanément remercier les membres de Rana présents à Zinder


Suite : en juin, les 13 élèves (9 garçons et 4 filles) de l'école de la seconde chance ont tous réussi leur concours, en octobre ils ont ainsi pu à nouveau réintégrer le système scolaire public en classe de 6ème.
Lors de la mission de juillet, plusieurs parents d'élèves sont venus spontanément remercier les membres de Rana présents à Zinder.

 


Hasken Rana et Rana sont très fiers de ce résultat qui a permis à 13 enfants qui avaient commencé la mendicité et les petits vols dans la rue de se réinsérer dans le système scolaire public, leur offrant des perspectives nouvelles.

En juillet, l'enseignant en poste, a profité de la présence des membres de Rana pour solliciter une augmentation de salaire non justifiée (l'enseignant étant rémunéré sur la base réglementaire de l'Etat nigérien). Les deux associations d'un commun accord ont donc décidé de changer d'enseignant pour la nouvelle année scolaire.

En octobre, les membres d'Hasken Rana ont donc organisé la rentrée scolaire avec un nouvel enseignant.
Une centaine d'enfants exclus du système scolaire et issus de familles défavorisées ont passé les tests d'entrée à l'école pour sélectionner ceux en capacité de suivre l'année. Trente élèves ont été retenus pour faire la rentrée 2010, 15 garçons et 15 filles, ce qui respecte ainsi la parité.

 

Comment nous aider? et voir les actions effectuées grace aux Donateurs privés

Précédent / Suivant / Index

Outils
* Ajouter un commentaire
Nos activités »
Voir aussi
Surveiller
Fichiers récents
Commentaires récents
Partager
* Inviter des participants
* Partager sur Facebook
* Partager sur Twitter
* Partager sur LinkedIn
* Référencer cette page
* Sauver en PDF
* Copier dans MS-Word
* Imprimer cette page
Suivez l'actualité de RANA sur Twitter ou sur Facebook ou sur FriendFeed